Healing and Meditation Sessions - through the teaching of Bruno Gröning

FRENCH SITE












En Paradise
Thomas Bergersen
You need Flash Player in order to view this.




15.03.2017

La mission Bruno Groening
Ceci est à propos de l’expérience  du 24 avril 1959

Le 14 avril 1959, trois mois après sa mort prématurée sur cette terre, Bruno  Groening a parlé dans un cercle, dont le sérieux exclut toutes les possibilités de doute.
Bruno Groening non seulement  fut entendu, mais aussi clairement vu  dans son corps astral qui brillait. Pendant le message, les participants ressentirent tous une puissante énergie dans la pièce. Mme Josette Gröning, qui était également présente, reconnut  certains incidents ou des événements qui étaient liés à la sphère personnelle, en fait l’esprit et le corps céleste  de son mari défunt.
Pour les gens qui n’auraient jamais entendu parler d’un tel événement ,cela peut leur sembler étrange ou même bizarre. Pourtant, l’immortalité de l’âme humaine est solidement ancrée dans les enseignements du catholicisme. On y mentionne aussi la notion des « âmes perdues. »  Ce sont des êtres qui, avec leur corps astral de forme humaine,  il y en a 12,  ont acquis une connaissance ésotérique et restent bloqués à un  certain niveau. Les gens  sensibles, à savoir ceux qui peuvent percevoir des phénomènes généralement invisibles, comme les pasteurs, les religieuses, les sœurs, etc. rapportent à plusieurs reprises des événements similaires. (Voir par exemple, la brochure très intéressante par Wilhelm Otto Roesermueller « Oubliez les pauvres âmes non" prix DM 2,50, disponibles par la publication de «Hort lumière», Marschalkenzimmern environ Horb / N.).

Les " âmes perdues" sont des êtres qui ont fait du mal et ont commis de mauvaises actions dans leur vie,  par conséquent, ils sont liés avec leur âme  sur les lieux de leur crime ou ils sont bloqués dans  une zone de déplacement très restreint . Ces êtres se joignent alors très souvent aux cercles spirituels, ils supplient pour qu’on les aide et les libère. Par contre, il faut souligner que la mention suivante ne parle pas de cercle spirituel. La description des " âmes perdues"  ne peut pas être utilisée pour Bruno Groening, juste pour le mentionner afin de  ne pas porter à confusion .
 
Bruno Groening a plutôt été vu dans un état de brillance pur. C’est dommage qu’il n’ait pu apparaître à ceux qui l’ont combattu toute sa vie. Cela aurait été très guérisseur pour eux!
 
Bruno Groening :
 
« Si quelqu’un me demandait  quelle était ma mission, on devrait toujours dire : porter la maladie des autres, prendre  le  karma qui m’a été donné.
 
J’ai toujours insisté : « donnez-moi votre maladie (autrement dit : remettez-moi votre maladie), je veux dire par là, sans  tout expliquer, parce que beaucoup de mots ne  sont pas toujours  nécessaires. J’ai maintenant contracté la maladie de ces gens.
Si quelqu’un suit ce chemin, il est difficile et il a signé pour de nombreuses batailles, parce que lorsque le karma a été enlevé à un être humain, quand quelqu’un porte La croix, alors il ne peut pas ressembler à un être humain qui ne fait pas cela.
Ainsi, j’ai pris la maladie sur moi et porter l’ensemble des blessures qui résultaient des maladies au cours des années. Personne ne devrait dire : « pourquoi ne pourrait-il pas s’aider lui-même ? » Cette question fut posée.
 
Si j’avais suivi un autre chemin, j’aurais pu m’en servir, mais j’ai consciemment pris les maladies sur moi, très consciemment, avec l’aide de « ça» dont je parlais toujours. Quand ce « ça » tend la main et dit : donne-moi ta maladie, le serviteur  sait  ce que cela signifie, puis tout est acheminé vers lui. Il l’absorbe et les cellules du corps, les visibles, seront saturées en abondance de ces maladies. J’ai enduré ma croix, une croix invisible pour les autres, qui a laissé ses marques physiques.
 
C’est ainsi que les maladies disparues doivent être reconnues, non pas comme une maladie courante du grand public, mais comme une  maladie consciente et  intégrée.
 
Bien que mon temps  soit écoulé, j’ai été rappelé pour servir de plus grandes tâches. Les médecins se demandaient ce qui s’était passé  malgré les changements organiques. Ils étaient surpris, je pouvais encore marcher et manger, la communication était facile pour moi et les miracles apparents se produisaient juste à temps. Cela n’aurait pas été pensable, si cela avait été la maladie que le grand public connaît comme le cancer. Mais c’était un autre cancer, cela élève en portant la maladie des autres.
 
Tous ceux qui n’ont jamais pensé à cela, pourquoi je ne pouvais pas m’aider  moi-même, peuvent maintenant y réfléchir. Les cellules de mon corps avaient porté les maladies et elles grossissaient. Toutes les maladies ont été changées et particulièrement dispersées dans le soi-disant « néant », le « non existant », parce que j’étais toujours autorisé à enlever les maladies avec l’aide de « ça », qui rayonnait à travers mon corps, qui me servait d’outil. Donc, j’ai été constamment rempli de cette énergie non seulement au niveau de mon cou mais surtout au niveau du foie, de la vésicule de l’estomac et de la région intestinale.
 
Quelqu’un doit digérer les maladies, « Il » doit les digérer. Qu’on ait trouvé quelque chose à l’intérieur du foie est un signe. J’ai consciemment nettoyé les malades avec «  Son aide » comme un outil pour les soutenir, pour les rebrancher  avec eux-mêmes. Je ne leur disais que quelques mots pour attirer leur attention sur ceci ou cela, attirer leur concentration et leur pensée en dehors de ma personne, ainsi je pouvais alors absorber leurs maladies.
 
Si tout le monde l’appréhende, ils ne le demanderont pas. Maintenant qu’ils le comprennent, je peux agir plus librement, mes mains n’étant plus attachées par des liens terrestres. Alors ils découvriront que je suis parmi  eux !
 
Ils n’ont qu’à s’ouvrir et ils me sentiront ! Ils ont seulement à consacrer leur cœur « lui –Le -Courant», cette invisible et rayonnante puissance de guérison, alors ils « La » sentiront toujours parfois même plus forte qu’auparavant !
 
Portez votre attention sur ces signes et miracles !
 
Toujours votre véritable serviteur,
 
Bruno »

                                                                                        





10.02.2017

L'author Alfred HospLa Grâce de Dieu pardonne tout
Enregistrement  d'une conference d' Alfred Hosp à Graz le 16/02/2004
 
 Bruno Groening s'est incarné sur terre pour guider les gens vers le chemin spirituel, Il a montré que l'homme vit entre la naissance et la mort, que le corps physique  est juste un instrument de l'esprit immortel.
L'âme incarnée dans le corps ou l'essence spirituelle incarnée s'est faite demander avant l'incarnation: ''Regarde, ceci sera votre destin , ceci sera votre tâche . ''La voulez-vous?'' La nouvelle offre est construite sur un vécu passé parce qu'un esprit ne vient pas pour la première fois au monde.  L'esprit a expérimenté plusieurs incarnations laissant derrière les habiletés apprises aussi bien que la culpabilité des ses vies passées.

Nous avons vu un programme de télévision hier, avec le célèbre violoniste, Andre Rieu. C'est un très bon violoniste et il a un grand orchestre. À son spectacle, il a présenté un garçon de trois ans qui était un violoniste parfait.
La question à se poser est : "Comment est-ce possible, alors que ces "enfants miracles" démontrent de tels talents sans apprendre aucun instrument dans leurs trois premières années d'existence ?" Bruno Groening explique que ces ''enfants miracles'' apportent avec eux les talents   de leur vie précédente et  ils se souviennent. Le petit homme, au spectacle d'Andre Rieu, a joué du violon avec un orchestre en direct, parfaitement bien. C'était grandiose.

Ainsi nous devons nous rendre compte que nous sommes des êtres spirituels, qui ont déjà existé avant cette incarnation.

À cette âme en voie de s'incarner, on montre dans les grandes lignes, son destin, ce qui l'attend dans la nouvelle incarnation et on demande  par la suite si l'âme veut accomplir cette tâche. L'âme a son libre arbitre. La plupart des âmes ont plus ou moins une mauvaise conscience, parce qu'elles connaissent exactement ce qu'elles ont fait auparavant et donc elles disent: ''Oui, bien sûr, je vais tout faire. Je veux juste avoir un corps de nouveau pour que je puisse réparer mes erreurs, et tout faire pour que cela redevienne bien.''

 Quand Bruno Groening visitait Klagenfurt, il était toujours l'invité  d'une famille en particulier. La dame de la maison était riche, mais elle était malheureuse parce que son mari "avait des aventures" de temps en temps. Une fois, très déprimée, elle mentionna à Bruno Groening qu'elle serait heureuse si elle pouvait se suicider. "Tiens, tiens", Bruno Groening,  lui dit-il ...." et pourtant, c'était vous qui avez pleuré le plus avant, pour naître de nouveau".  C'est comme ça. Nous devrions considérer notre vie de manière positive aussi bien dans les tâches difficiles. De cette façon, nous surmontons délibérément les aspects négatifs de notre vie présente pour devenir libres quand nous quittons ce corps.

 Par exemple : il n'est pas approprié de présenter Bruno Groening comme seulement un guérisseur. Les gens espèrent qu'ils seront guéris par le pouvoir divin transmis par lui. Mais l'obtention de la guérison est seulement une très petite partie de leur devoir dans cette vie terrestre. La plus grande partie, pour avancer, se doit être d'éliminer les diverses défaillances et défauts pour que ceux-ci puissent quitter ce monde finalement, libres.

 Alors une question s'est présentée: pourquoi devrions-nous être guéris physiquement, si nous devons laisser ce corps de toutes façons ? À cette question, Bruno Groening a dit quelque chose de très intéressant :
 
"L'homme devrait être libéré de ses fardeaux en laissant le corps, parce q,u'il est alors  libre de l'autre côté aussi''.
 
Quand l'âme quitte ce monde, alors, elle prend toutes les saletés l'autre côté et doit se réincarner dans cet état après un certain temps. L'âme peut s'incarner dans un corps  en piètre état, qui est en provenance de sa vie passée. Alors vous pouvez penser, si ceci est la raison pour laquelle aujourd'hui tant d'enfants entrent dans ce monde très ''chargés'' ou malades? Est-ce parce qu'ils ont pris avec eux le fardeau de leurs vies passées en étant morts dans le désespoir?

La guérison est très complexe. Certaines personnes retrouvent la santé , mais ils continuent à faire des erreurs, ils ne l'estiment pas. Si quelqu'un a été guéri , a retrouvé la santé , il faudrait être reconnaissant et s'assurer que l'on continue à  apprendre sur les bases de la santé physique, pour pouvoir devenir plus libre de tous ses défauts et de ses déficiences. Vient maintenant l'heure de vérité, pour ainsi dire ! Bruno Groening a dit que ceci est la sanctification la plus grande, quand l'homme meurt paisiblement sans trace de colère résiduelle . Mais la plupart des personnes comprennent mal et se plaignent, disant qu'on ne les a pas aidés parce qu'ils sont morts. En réalité, c'est comme cela . Il est libéré, quand il peut lâcher prise, quand il remet  son destin entièrement à Dieu, ce qui devient peut-être  la plus grande guérison pour ces gens en tant qu'êtres spirituels.
____________________________________________________
 
L'expérience de Petra dans ses mots :
 
Ici, je veux partager avec vous une expérience dont j'ai été témoin , quand nous avons bâti les communautés pour toxicomanes. Nous avons été aussi dans ma ville natale de Berlin . Avant  l'heure de communauté , nous marchions toujours environ deux heures parmi les lieux de consommation de drogues afin de  pouvoir s'adresser aux toxicomanes pour ainsi ,par la suite, les amener avec nous à notre salle . Nous voulions les aider par les enseignements de Bruno Groening , faire le "Einstellen" ensemble et prier pour eux. Un jour nous avons rencontré une femme de 30 ans; son nom était Helga, elle était dans une très mauvaise condition, avec des symptômes de sevrage, tremblant et extrêmement agressive. Elle était assise sur les marches d'une entrée de maison, je lui ai montré mon livre et lui ai demandé si elle voulait être libérée de sa dépendance. Je lui ai dit, en quelques mots, ce qui m'était arrivé grâce à Bruno et à l'aide de Dieu, puisque j'ai été aussi guérie. D'abord ,elle a juste ri cyniquement et s'est moqué de moi en me disant que personne ne peut devenir libre de la drogue avec la prière et la puissance divine! Comme je m'étais déjà retournée pour m'en aller, elle m'a appelé : "attendez, je viens avec vous!" Et elle s'est brutalement accrochée à moi, et essayait de se maintenir debout, elle marchait en boitant tout en se tenant après moi. J'ai vu qu'elle était vraiment dans un très mauvais état de santé. Nous avons marché lentement ensemble et avons passé un petit kiosque. Là elle s'est arrêtée et elle a acheté une petite flasque avec du cognac de Schnaps et l'a consommé avant que je ne puisse l'arrêter.
 
Nous sommes finalement arrivés à notre salle communautaire et elle s'est sentie si faible qu'elle s'est couchée  sur le tapis de sol préparé par nous pour les cas lourds.  Nous avons commencé par l'introduction et quand la musique a commencé, elle a demandé  un récipient. Elle a vomi profusément  et ensuite elle a suivi notre cours pendant au moins une demi-heure tranquillement et paisiblement, en étant assise sur sa natte. Nous avons continué avec notre heure communautaire et finalement elle a dit que c'était assez – c'était trop pour elle – que ceci allait trop loin en ce qui constitue la nature profonde de l'être, elle nous a remerciés et s'est levée.
Elle semblait visiblement avoir plus de force, nous avons dit au revoir et elle est partie. Nous ne l'avons jamais revue, mais quelques mois plus tard nous avons rencontré un de ses amis, qui nous a dit qu'elle avait fait une cure d'abstinence complète après l'introduction, et qu'elle était devenue complètement libre de toutes ses dépendances et que depuis , elle était morte paisiblement de cause naturelle. En premier, nous étions tous sous le choc. D'après une déclaration faite par Bruno à propos de tels événements, nous savions qu'elle avait trouvé une grande libération et qu'elle pourrait probablement passer librement dans un monde meilleur. Si bien que, peut-être elle pourrait se réaliser dans un nouveau corps sain. Dieu seul le sait...
___________________________________________________
 
Bruno Groening à lui-même dit, que ce sera pour lui, la plus belle journée, lorsqu'il devra quitter cette terre de nouveau. Pour les gens c'était un désastre!  Bruno avait dit, les gens ne devraient pas s'accrocher à lui, mais apprendre à absorber pour soi-même  la force divine; ils devraient apprendre à se rendre compte qu'ils peuvent recevoir la puissance divine quand ils vibrent en harmonie avec le divin. (...)
 
 Pour Bruno Groening, les gens étaient transparents. Quand il était là debout, il ne regardait jamais les gens directement, mais il regardait toujours au-dessus  des têtes des personnes. Quand une fois on lui a demandé pourquoi il faisait ceci, il a répondu qu'il voit toujours la personne spirituelle qui est debout derrière le physique de l'être humain. Donc il pouvait voir tout ce qui était mauvais ou bien.
 
Bruno Groening était très sensible. Il n'a fait état de personne. Juste en chuchotant quelque chose à l'oreille de quelqu'un, celui-ci rougit de honte ou devenait  très pâle, parce qu'il lui leur avait dit la vérité. Des hommes munis d'une forte assurance sont tombés à  genoux et ont pleuré amèrement. Mais il y a aussi que si les gens veulent le bien, quand ils sont vigilants, quand ils changent spirituellement, alors Dieu pardonnera. Ne répétez pas la même erreur de nouveau, a-t-il dit.
Vous devez l'imaginer de cette façon: un être humain a une vibration, une fréquence et si la personne veut faire le bien et ne retombe pas dans le négatif encore et encore, les vibrations naturelles augmentent et il se rapproche de Dieu, plus près de la vibration divine.
 
Ceci implique que le vieux karma n'a aucun effet parce qu'il passe en deçà et ne touche pas les gens dorénavant. Mais que se passerait-il  si la personne retombait dans de vieilles habitudes, pour ainsi dire, glissant lentement et que sa vibration s'affaiblisse  de nouveau? Alors le karma le frappe entièrement de nouveau. Nous vivons en réalité dans deux mondes; nous sommes dans le monde du karma, où nous devons tout faire correctement de nouveau, ce que nous avons fait de mal. Mais si nous pouvons augmenter notre vibration spirituelle par la foi et la confiance, nous entrons dans la sphère de Grâce. La grâce de Dieu pardonne tout. La grâce de Dieu est au-dessus du Karma. Mais si l'homme retombe à maintes reprises, il revient dans de vieilles vibrations et il doit rectifier ce qu'il avait fait récemment de mal à nouveau. Ainsi il y a tous les deux: Il y a le Karma, la loi de cause et l'effet et il y a aussi la sphère de Grâce, dans laquelle nous entrons quand nous essayons réellement de nous rapprocher de la puissance Divine.
 
 
Petra Rüther:
 
"Le pouvoir divin est partout, comme la force est partout. Mais comme j'ai dit, vous pouvez seulement le recevoir; le recevoir, si vous êtes en résonance avec la puissance divine. Une personne aveugle ne peut pas voir, parce que ce n'est pas possible pour lui de se syntoniser avec la résonance de la lumière. C'est là tout le secret. Nous pouvons seulement percevoir ce que en quoi nous résonnons. Vous pouvez écouter, par exemple, mes conférences, parce que vos oreilles vibrent en résonance avec ma prononciation."

31.12.2016

BONNE ANNÉE chères amis

Chers amis du monde entier,
 
Nous vous envoyons tous nos meilleurs vœux et nous vous souhaitons une heureuse année 2017!
Que cette année soit remplie d’amour, de joie, de lumière, de santé et de succès pour chacun d’entre vous!
 
Peter & Petra


Bénédiction de Bruno Groening l'année
de nouvel an 1954/55

Il est une question de coeur pour moi de dire MERCI
  • à tous mes chers amis,
  • à tous mes collègues inlassables
  • et à la grande foule des membres confessant courageusement des amis Bruno Groening.
  •   Hors de mon âme la plus profonde, je vous remercie de votre confiance et de foi au cours de l'année passée et pour les nombreuses fois éprouvées sacrificiellement dévotion.
  • ... et votre fidélité constante

Après les charges lourdes années que j'avais vécu, votre courage et assistence actif, vous ont bien fait pour moi -
Et vous avez été le meilleur avantage pour le T R A V A I L
Lequel construit est devenu un but dans ma vie.

Manuscrit original de Bruno Gröning:
Vous aimer est d'aimer Dieu
Celui qui aime Dieu d'aider les gens!
















O Jesus
La familie de Marie
You need Flash Player in order to view this.










10.02.2016

Il savait l'heure de sa mort
 
Baronne Anny Ebner von Eschenbach 1960
(Transcription)
 
Le 26 décembre 1958 – quatre semaines précendant le décès de Bruno Gröning – se réunirent quelques amis en petit comité chez lui.
Bruno Gröning était assis sur une chaise et nous avons discuté. Soudainement, il dit : „Amis, lorsque je ne serai plus parmi vous, je serai cependant en esprit encore avec vous!“
Nolus avons pensé qu'il allait en Amérique car nous savions que le jugement de son procès de cassation en cours serait prononcé pendant ce temps.
Après un moment, Bruno Gröning dit : „Amis, je vais demander à chacun d'entre vous si vous pourriez renoncer, du jour au lendemain à tout, même à vivre ?“
Chacun répondit négativement, ce à quoi il ajouta : „je le peux!“
Un peu plus tard il dit : „Amis, vous allez devoir travailler un moment sans moi.“
Alors que nous allions repartir en voiture, Bruno se mit devant le véhicule et fit trois signes de croix sur le capot.
Nous avons pensé plus tard que cet adieu avait un tout autre motif; nous avons pressenti qu'il nous quitterait pour encore plus loin que l'Amérique.
Bruno disait souvent dans ses conférences: „N'ayez pas peur de la mort, ma meilleure amie est la mort -  et elle est aussi votre amie. Le plus beau jour de ma vie sera lorsque j'aurai le droit de quitter ce corps...“
 
 
Un jour, après avoir découvert une énorme méchanceté contre Bruno en lisant un article infâme dans un journal,
je fus triste et dis à Bruno: „Il n'est pas facile de vivre dans ce monde; des fois, on pourrait être pressé d'en partir au plus tôt.“
A ce moment, Bruno me regarda d'un air sérieux et répondit:“J'ai aussi blasphémé Dieu un jour en disant Oh Dieu pourquoi m'as-tu envoyé dans ce terrible endroit? – mais nous devons faire le Bien!“
Il prit ma main et dit :“Anny, ne perd pas courage; prends moi en exemple, je suis obligé de patauger dans tant de méchancetés et dois ramener les hommes vers Dieu. J'aurais autrement une vie confortable, je pourrais être l'homme le plus riche – mais en même temps je serais le plus pauvre!“
 
Le 16 avril 1956 Bruno Gröning fit une conférence à Bad Tölz. A peine avait-il commencé qu'il s'approcha d'un homme et dit la chose suivante: „Non, n'ayez pas peur, vous ne mourrez pas encore, je serai parti avant vous.“
 
Cet homme vit encore – et Bruno Gröning a, en réalité, déjà quitté cette terre.
En 1954, Bruno m'a dit : „En tant que guérisseur, je ne suis dans ce corps que brièvement sur terre. Je vais revenir, mais je serai quelqu'un de différent!“
Et alors que lui demandai : „A quoi pourrons-nous vous reconnaître ?“, il répondit: „Écoutez votre cœur et faites attention aux signes!“
Je voulais alors savoir si je vivrai cet instant, et avant même de pouvoir poser ma question, il passa la main de mon nez à mon menton de telle sorte qu'il m'était impossible de parler. C'était, pour moi, le signe qu'il n'était pas nécessaire que je le sache.
 
Source:
 
Josette Gröning (éd.): Le guérisseur spirituel-mental, (Marschalkenzimmern/Schwarzw. Über Sulz/N., 1960) Nr. 1, S.11-12

www.bruno-groening-stiftung.org





01.02.2016

J'ai le même sang que vous
 Bruno Gröning, 1949

J'ai le même sang que vous. Lorsqu'en me rasant, je me coupe, je saigne comme tout être humain. Seulement, j'ai souffert plus que la plupart des gens.
 
Je n'ai besoin ni de journaux, ni de radio. Je vois en esprit, jour et nuit, des choses que personne d'autre ne peut voir. Même si vous voyez, ici devant vous, mon corps et vous entendez ma voix, il se peut que je ne sois pas dans mon corps mais quelque part ailleurs. Les paroles sortent tout naturellement de ma bouche, sans effort de ma part.

 
Je suis peu exigeant comme peu de gens le sont. Pendant une année entière, j'ai dormi sans vêtement à même la terre, j'ai eu faim et soif. Je n'avais plus que la peau sur les os. J'ai refusé médecin et aide, et je ne me suis soumis qu'à la volonté du Seigneur. Au bout d'un an, je me suis levé et mon corps était de nouveau en bonne santé.
 
 Ne soyez pas offusqués si je fume en prononçant le mot “Dieu”. La cigarette est une des rares choses que je m'accorde. Et le café me sert de nourriture. Mais je suis prêt à faire des efforts pour m'abstenir de fumer.
Je ne veux pas me répandre dans le monde entier, je ne veux qu'une chose : guérir les gens de leur maladies. C'est là que je vois ma tâche et ma vocation. Je n'ai jusqu'à présent jamais accepté de l'argent de qui que ce soit. Je n'ai pas d'exigence, et ce dont j'ai besoin, m'est volontiers offert par mes amis. Je ne porte des vêtements que pour ne pas me distinguer trop des autres. Si on m'a donné de l'argent, on me l'a déposé à un endroit. Souvent j'ai donné cet argent à des gens pauvres, et je continuerai à le faire. Jamais je n'utiliserai ma force pour gagner de l'argent.
 
 
Source:
SCHMIDT, E.A.: Les guérisons miraculeuses de Bruno Gröning, Berlin, Falken, 1949, p. 20



26.01.2016

Ça a pris cinq ans de lutte difficile, très difficile
Bruno Gröning, 1949
Retranscription (PDF) 

Ça a pris cinq ans de lutte difficile, très difficile, avant d'avoir fait sortir au grand jour mes ennemis ou, plutôt nos ennemis et de les avoir bien analysés. En fait, il n'y en a pas un seul qui ne m'ait pas attaqué. Tous ne m'ont bombardé qu'avec leurs propres saletés lorsque je suis passé sur leur chemin. Il ne me restait qu'à rompre la barrière des méchants, il n'y avait aucune chance de faire marche arrière, il fallait aller de l'avant, toujours de l'avant, sans se lasser. J'aimerais vous raconter aujourd'hui ce que j'ai vécu pendant ce temps. 

Déjà dans mon enfance j'avais constaté que le bon chemin divin était presque désert. De temps en temps, je rencontrais un être humain plein de bonté. Ceci me parut bizarre. Continuant mon chemin, un jour, sur un long sentier de forêt, je n'ai rencontré personne, mais par contre des animaux, des animaux de toutes sortes. Ceux-ci étaient au début très apeurés, ce qui m' étonna également. C'est seulement à cet instant que je suis parvenu à discerner le bien du mal. Avec le temps j'ai réussi à avoir une vision claire des choses. Je considérais la nature, les animaux, les êtres humains, et moi-même, comme des êtres de nature divine sur cette terre, que je ressentais aussi comme divine.

En même temps, j'ai reçu en pensée « Dieu » et je me suis dit : « Dieu, comme il est bon d'être avec toi, c'est ici que je veux rester ». A la maison, chez mes parents, tout comme chez les autres, ce n'était pas aussi bien, ni aussi calme. La plupart des gens sont très méchants. C'est ici que je veux rester et ne plus redouter les gens méchants. Peu après, j'ai réalisé que les animaux habitent la forêt pour éviter aussi les gens méchants. En peu de temps, je me suis senti en sécurité, et plus à l'aise que chez mes parents, car ici je n'étais pas si seul. Subitement, les animaux n'ont plus eu peur de moi et, comme apprivoisés, ils se sont approchés de moi et se sont laissé caresser. Je leur ai parlé à tous. Bref, nous nous sommes très bien entendus et, les animaux m'accompagnant dans la forêt, me sont devenus de plus en plus familiers.
C'est ainsi que j'ai passé quelques jours et quelques nuits dans la forêt avant que des gens ne me trouvent et me ramènent à mes parents. Là, j'ai été battu et enfermé dans une pièce. Je n'ai jamais pleuré à cause des coups car, bien que mon corps fût rempli de bleus, je n'éprouvais aucune douleurs sous les coups. Toujours est-il que je ne suis pas resté longtemps enfermé car je me suis rapidement libéré de ma captivité.

J'étais continuellement attiré par la forêt et mes amis les animaux. En forêt, je me demandais de plus en plus souvent : « Les gens, ne sont-ils pas aussi tes amis ? Oui mais pourquoi je les évite toujours ? ». Et de nouveau j'ai eu une révélation : Les animaux redoutent le mal chez les êtres humains, mais moi, je ne le redoute pas car je suis plus fort que le mal et je veux montrer à tout le monde que je suis plus fort. Mon corps avait beau être petit, je me sentais tout simplement plus fort que tous les autres.

A partir de ce moment, mon corps avait environ  2 ½ ans, j'ai commencé à être attiré par des êtres qui étaient sous l'emprise du mal. Le mal avait épuisé leurs corps, c'est ce qu'on appelle maladie, et, un jour, alors que je me trouvais en présence d'un corps malade, une pensée m'a traversé l'esprit : la maladie a disparue du corps de certains animaux malades lorsque je me disais à voix basse : « cher petit animal tu vas bientôt être de nouveau en bonne santé », ce qui s'est réalisé. Il en est de même chez l'être humain. A l'instant où cette pensée m'a investi, le corps de la personne a été libéré de toutes ses affections. 
C'est ainsi que, constamment, j'ai été attiré par les malades ; dans tous les appartements où j'apparaissais, il y avait des gens malades auxquels j'adressais seulement les paroles suivantes : « Tu n'es plus malade. » Ou bien lorsque quelqu'un disait : « Il va mourir »,  je répondais simplement : « Non, il n'est pas prêt à mourir, il va se rétablir ! » Je ne restais que très peu de temps auprès de chaque malade : après m'être approché, je disais au malade les mots que je viens de mentionner et je disparaissais immédiatement après.

A partir de là, les pensées ont abouti à des révélations et la foi s'est enracinée et est devenue si grande et si  forte qu'aujourd'hui personne ne peut à fortiori me l'enlever.


Source : Arbeitsgemeinschaft BRUNO GRÖNING, éditeur (Communauté de Travail Bruno Gröning) : La Porte du Chemin (Stephankirchen prés de Rosenheim 1970) N° 06/07, p.8



31.12.2015

BONNE ANNÉE chères amis



Ouvrez la porte
You need Flash Player in order to view this.





04.11.2015

Ceci fut le vrai Bruno Gröning! 

Baronne Anny Ebner von Eschenbach Des mots francs prononcés par une femme sincère et courageuse qui cherche Dieu et la vérité. Le fait d'avoir bien connu Bruno Gröning et l'avoir côtoyé pendant de nombreuses années, lui donne le droit de porter un jugement déterminant sur lui. (réimpression de „la Vie Spirituelle“ de Felix Schmidt, Cleveland 1/Ohio, P.O.Box, cahier de juin 1962

 Je fis ma première expérience personnelle de Bruno Gröning en 1950, à Munich chez le praticien naturopathe Enderlin. 

J'étais attirée, d'une part, par le grand intérêt spirituel que je portais à cet homme extraordinaire et, d'autre part, parce que j'en avais assez de toutes les piqûres possibles que mon médecin m'administrait. Inspirée par mes études sur la sagesse indienne et occulte, je savais en théorie qu'il existait des êtres ayant développé, par entraînement, des aptitudes particulières qu'ils employaient, suivant leurs motifs personnels, soit pour le bien de l'humanité, soit par abus pour en tirer un avantage personnel; brièvement dit : ceci dépendait s'ils avaient une penchant pour la magie blanche ou la magie noire. 

 En raison des divers articles de journaux qui se contredisaient, je ne pouvais pas déterminer réellement dans quelle direction Bruno Gröning agissait. Des fois, les journalistes rapportaient qu'il était un saint, mais en contre partie, il y avait presque quotidiennement des éditions spéciales le stigmatisant de „diable“. 

 C'est pourquoi, dans un premier temps, j'ai observé Bruno Gröning,  voulant à tout prix savoir quel sorte d'homme était ce détenteur de forces spéciales. Il ne m'a pas fallu l'observer, ni vérifier longtemps; en quelques seconde j'ai ressenti que „cette sécurité intérieure, cette bonté, cette modestie et patience ne peut apparaître que chez quelqu'un qui en relation étroite avec Dieu. C'est ainsi que j'ai eu entièrement confiance et réalisé avec plaisir que j'avais la chance de connaître un „vrai être humain“ qui représentait en pratique ce que je savais théoriquement.   Mon affection physique (maladie) a laissé place à l'harmonie et l'ordre; oui, elle a été rejetée officiellement sous la forme d'écoulements purulents  par le nez et les yeux.

 En peu de temps je m'étais débarrassée de mes troubles de santé que trois médecins avaient traités tant bien que mal pendant une année entière, sans avoir réussi à définir de quelle maladie il s'agissait. J'ai réalisé que j'avais trouvé mon vrai maître et, c'est la raison pour laquelle j'ai assisté, dans la mesure de mon possible, à toutes les conférences de Bruno Gröning. En particulier, dans la pension Weikersheim à Gräfeling, prés de Munich, j'ai eu la possibilité d'entendre  presque toutes les semaines une à deux conférences. 

 C'est ainsi que j'ai eu la chance d'assister à d'incroyables guérisons, et j'ai pu entendre de mes propres oreilles ce que les personnes guéries racontaient. J'en rapporte quelques unes : La guérison d'une femme d'Augsburg d'une grave maladie cardiaque qui, par reconnaissance, amenait aux conférences des bus entiers de gens souffrants; une autre femme fut guérie d'une tumeur au cerveau qui lui avait déjà déformé le visage et lui apportait des troubles mentaux. 

D'une conférence à l'autre, j'ai pu me rendre compte moi-même des améliorations dans sa façon de parler et dans son faciès. Je me rappelle aussi d'une dame de New-York qui se montrait reconnaissante pour la guérison à distance, dans un hôpital new-yorkais, de sa fille qui avait eu un cancer du sein. J'ai vu et entendu par mes propres yeux et oreilles des sourds retrouver l'ouïe, des muets parler soudainement, des personnes, se traînant sur des béquilles, les jeter subitement, pendant la conférence, et avancer en direction de Gröning en s'exclamant „Je    peux de nouveau marcher librement et sans douleur!“ La plupart du temps, ils allaient marcher dans le couloir et, remplis de joie, ils montaient et descendaient les escaliers!     

 Quand ils voulaient remercier Bruno Gröning, celui-ci s'en défendait toujours en disant : „Ne me remerciez pas, mais plutôt Dieu, et montrez dans votre vie que vous êtes de véritables enfants de Dieu!“ Des fois, ils voulaient lui donner leurs béquilles; il les prenaient et les cassait comme des allumettes, sans efforts, alors que certaines étaient grosses comme un poing. Dans ce occasions, je remarquais que, outre sa force spirituelle, une grande force physique habitait ce corps plutôt menu. J'ai été témoin de beaucoup de choses et je pourrais en faire de longs rapports; mais il y a une chose qui me paraît particulièrement notable, à savoir la grande patience que Bruno Gröning consacrait même à ceux qui n'avaient pas de réaction. Il leur montrait la voie de mettre en ordre leurs pensées et de s'orienter vers le Bien; il a continuellement lancé l'appel de se détacher du Mal, de Satan, de s'en libérer pour saisir la main secourable qu'il leur tendait. 

Bruno Gröning s'exprimait, comme le font les sages et maîtres, toujours avec des paraboles qui étaient adaptées au degré d'instruction de son auditoire. C'est ainsi qu'il a appris à chacun à être attentif et concentré pour que chacun puisse ressentir : Ça me concerne! Au cours des années, j'ai assisté à environ une centaine de conférences et chacune était différente. Toutes émanaient de son inspiration intérieure et n'avaient pas été intellectuellement composées à l'avance. C'est pourquoi, elles allaient droit au cœur de chacun! Quelle joie il avait lorsqu'il avait pu aider quelqu'un! Pas une seule fois je ne l'ai vu demander de l'argent pour une guérison, même chez les plus riches; oui, il a souvent fait donner de l'argent à un pauvre par les personnes présentes. Si quelqu'un venait proposer de l'argent pour être guéri, Bruno Gröning le rejetait avec des mots brusques : „Je ne vends pas l'énergie divine!“ À ces moments-là – aussi lorsque les gens rapportaient de faux bruits – je voyais qu'il pouvait aussi être sévère alors que par ailleurs il était la bonté même, toujours serviable et complaisant, tout en restant grave. Même son humour contenait une certaine gravité. Ces expériences vécues étaient toutes autres que ce qui était relaté dans la presse. 

À ce sujet, il faut dire que, malheureusement, il y avait dans son entourage des gens qui dans un premier temps l'ont aidé et supporté son œuvre et qui soudainement ont cherché à en tirer des avantages pour leurs propres intérêts. C'est ainsi que, dans de nombreux cas, des amis devinrent des ennemis. Avec quelle facilité il aurait pu punir ces amis déloyaux, et pour être honnête, nous les vrais amis, avions souhaité qu'il le fasse, à voir comment certains devenaient ses adversaires dégénérant dans les bassesses et diffamations. 

 Dans ces cas, nous devions entendre de sa propre bouche :“J'aime aussi mes ennemis! Le Mal s'enferre dans ses propres pièges. J'ai pitié pour eux!“ En contrepartie  ̶  quand Bruno Gröning a commencé son activité de guérisseur à Herford en 1949  ̶   j'ai parfois fait l'expérience de voir des ennemis devenir ses amis avouant finalement avoir agi contre Gröning par ignorance et sous influence de leur entourage. Cette position vis-à.vis de lui fut souvent l'origine des rechutes dans les maladies antérieures  mais se repentissant, ils retrouvaient rapidement l'ordre dans leurs corps et leurs prises de conscience spirituelles grâce à son aide. On devait solliciter l'aide de Bruno Gröning toujours de son propre gré car il laissait à chacun la décision d'accepter ou non son aide. De ce fait, l'hypothèse selon laquelle il travaillait par hypnose et par suggestion est entièrement fausse ! Son enseignement et son action étaient basées sur l'enseignement du Christ. Le commandement du grand Nazaréen était aussi son commandement: „Aime Dieu plus que tout et ton prochain comme toi-même!“ C'était merveilleux de voir comment, grâce à sa profonde connaissance et à ses capacités, il amenait ses amis à la découverte de Dieu. Il touchait toujours le fond de la question car, dans son discours, il éclairait tout d'un point de vue élevé. De ce fait, il dominait dans la conversation les scientifiques, professeurs, artistes et ecclésiastiques. 

Avec des mots simples et concis, il les amenait à la solution de leurs problèmes. De nature calme et modeste, il ne mettait pas en avant sa connaissance, ce qui portait les gens superflus à croire qu'il était inepte et inculte. En réalité, Bruno Gröning possédait la connaissance de voir loin en avance et de toucher les motifs les plus profonds de l'âme humaine. C'est la raison pour laquelle certains chefs de sectes religieuses-philosophiques ou éthiques venaient à ses conférences et cherchaient le contact avec lui. Grâce à cela, de temps en temps, paraissait un article intelligent sur Bruno Gröning; mais, dans l'ensemble, ce n'était qu'une goutte d'eau dans la mer tenant compte des nombreuses publications mensongères et fausses.     

 Grande était sa joie lorsque des personnes honnêtes le supportaient franchement dans sa vocation d'aider ceux qui souffrent; en effet, son chemin était difficile, très difficile dans ce monde technique et matériel. L'objectif spirituel de Bruno Gröning ne consistait pas seulement à guérir des corps malades, mais plutôt, par idéalisme extrême, de guider les gens dans une vraie vie avec et en Dieu.   Pour cette raison, ne serait-ce que par son existence même, il paraissait „énervant“ et „hostile“ à ceux qui vivaient du désordre ou plutôt de l'ordre d'un monde aliéné de Dieu et qui en tiraient un bénéfice. En conséquence, il n'était pas apprécié des gens malfaisants et de mauvaise intention; il était une „épine dans le pied“ du Mal et, c'est là que réside la cause du grand combat haineux et uni contre lui. Cette lutte était truffée de mensonges, méchancetés et jalousie.   

Très nombreux furent les gens qui gardèrent leur distance vis-à-vis de lui en raison des déformations des faits et des diffamations par la presse à sensation, sans oublier les procès fréquents et la classification erronée dans la loi des guérisseurs reconnus par l'Etat, tout cela a contribué au fait que les gens, qui ne pensent pas de façon autonome, se laissèrent influencer et se détournèrent de lui. Mais moi, qui me considérais comme une de ses amis intimes, je peux me permettre d'émettre un jugement objectif sur la personne de Bruno Gröning, en raison de tout ce dont j'ai été témoin et de ma connaissance approfondie de son enseignement. 

Et ce jugement est le suivant: „L'homme Bruno Gröning était de petite taille, mais l'élément Divin qui le traversait, était en lui immensément grand et le connectait avec un savoir intérieur plein de sagesse; il était un être soumis à Dieu, rayonnant d'assurance et de dons, tout en restant une personnalité modeste et profondément chrétienne.“ Par gratitude et admiration, je reste attachée à Bruno Gröning; ma vie a été enrichie par le fait d'être une de ses proches et de soulager autrui; et de plus, il m'a guidé dans la voie de la vraie vie, non pas avec des mots, mais avec des actions d'amour et de service à autrui.

Merci Anne, pour la traduction :-)


22.01.2015

Constamment le pouvoir de guérison coule ...

-ud 1960

Peu de temps après le retour de Bruno Gröning dans le royaume de la lumière, où il était venu de fois nous avons visité Mme Josette Gröning dans sa maison (qui ne existe plus aujourd'hui) A l'entrée du couloir, un portrait fidèle à la vie du défunt nous regardait - et immédiatement nous avons senti une émanation puissante autour de la salle entière; une vibration si forte que nous sans voix - mais ouvert tout dans nos êtres, qui ne était pas visible.Donc, nous nous sommes sentis beaucoup!Béni soit-il, qui peut voir - avec ses yeux intérieurs!

Mais il ne faut pas parler de ces choses. 

Mauvais commérages pourrait de nouveau se produire; la tête avide de la Méduse de la presse pourrait avaler nouvel aliment qui dans sa gorge pourrait se transformer en composants empoisonnés ... 
Mais nous avons été autorisés à sentir la vibration puissante. Et nous nous sommes sentis plus dans ces chambres que partout ailleurs, beaucoup plus!Il nous étions en face de son fauteuil. Tout a été laissé tel qu'il était lors de sa durée de vie. Presque par hasard une veste bleue de Gröning était accroché sur le dos de la chaise, ses lunettes ont été placés sur la petite table en dessous, sa montre et une chaîne en or avec une petite croix, dont il avait porté toujours.Une petite croix ce était - contrairement à l'immense croix invisible qu'il avait porté sur ses épaules - la lourde croix d'innombrables maladies humaines, et la pendaison de ses poutres, les lourdes charges de persécution, le ridicule et la diffamation à travers une presse contrôlée, et les manipulations malveillantes de ses adversaires médicaux et ses ennemis de toutes sortes.Un ruban noir a été tendue sur le fauteuil de Mme Josette Gröning. 

Ce était un signe de deuil, de sorte que personne ne se asseoir sur ce fauteuil. Dans la salle, on pouvait voir des fleurs dans de nombreux vases - ils ne étaient pas flétries, et ne avaient pas pourri pour de nombreuses semaines! Ils ont maintenu la majorité de leurs couleurs et de teintes, leurs pétales ne étaient pas tombés, ils avaient l'air presque comme paille-fleurs après le processus de séchage - mais pourtant ils exprimé un splash animé de couleur! L'eau, contenant les fleurs était tout à fait clair et sans odeur.Un nouveau miracle!Mais ce ne était pas un miracle - ce ne est que la preuve claire de l'influence constante de rayonnement divin.Nous avons connu ce genre de preuve ensuite d'innombrables fois que nous avons souvent visité Mme Gröning. Nous avons toujours apporté des fleurs et sous nos yeux ce qui se passe gardé; plus tard, quand Mme Gröning ne était pas plus vivre dans son ancienne maison dans Plochingen- Stumpenhof.

Un joli exemple pour tous ceux qui proclamaient que Bruno Gröning ne existait plus, de sorte qu'ils diraient: comment pouvons-nous communiquer avec lui plus longtemps? Mais tout ce qu'ils devaient faire était de "capter" le pouvoir de guérison personnellement, de cette merveilleuse "il", afin qu'ils puissent à nouveau venir directement en contact avec cette bonne aide à nouveau.Cela dépend toujours de l'attitude intérieure d'une personne, et à un déroulement libre du dogme et le fanatisme de prendre les courants divins de Dieu dans une position d'amour. Celui qui ouvre lui-même de manière trouvera toujours le chemin de la "ami et aide au-delà". 

Il va se réaliser le dicton: Votre croyance vous a aidé.Il pourrait y avoir plus de miracles avec ce fauteuil qui est «chargé» avec les forces divines. La guérison de nombreux malades pourrait se produire.Mais Bruno Gröning ne souhaite pas pour attirer plus d'attention à lui. Il a montré aux gens la façon dont les êtres humains peuvent «accorder» à Dieu sans sa présence physique aussi. Ce rapport est vrai preuve.Plus tard, ce fauteuil se tiendra dans un Bruno Gröning-Mémorial-avec d'autres objets personnels, qui sera érigé à une date ultérieure.Paracelse a souligné dans ses écrits entre autres choses, que nous devrions appeler ces lieux de rayonnement "lieux purs», parce que l'eau de la vie, le rayonnement spirituel, se flageller comme un pouvoir de guérison de dessus en permanence, et sans cesse dans l'éternité.

Source:Josette Gröning (Publ.) Le guérisseur spirituel (Denkendorf à Plochingen / Neckar 1960) Nr. 4, p. 53-54



03.01.2015

Bonne année 2015



Cheres amis, 

bonne chance et bénédictions sur tous les sentiers pour 2015. Santé, bonheur, le contentement et la joie pour vous, votre famille et le monde entier.Puisse cette année nous apporter la paix et les bénédictions, pour chaque individu, pour les peuples et les nations ....
Pour le coup d'envoi de la nouvelle année, voici un petit extrait du livre: "pouvoirs de l'esprit» par Alfred Hosp (p 266):

"La vérité spirituelle illimitée est si puissant qu'ils ne ont jamais enregistrées avec l'esprit humain limité, mais peut être ressentie seulement avec un cœur pieux et pures dans ce contexte est déjà dans la Bible." Comme les enfants si vous ne devenez pas .. .! "

Bruno Groening dit aux sceptiques: 

«Vous avez besoin de moi tout cela difficile à croire, mais vous convaincre de la vérité, je ne sais pas grand-chose, je ne sais que ce que les autres gens ne savent pas maintenant, mais ce ne est pas le mien !. doctrine, mais seulement:

Les enseignements de Jésus-Christ! "

Créer dans et autour de la paix, alors vous pourrez également rencontrer la puissance de Dieu. 

Pour être exécutée, 
peutil faut d'abord apprendre à écouteret être dirigé.
Discutez avec interneConviction et de dévotion:

«Seigneur, mon Dieu, 
pas ma volonté soit faite,
mais le vôtre est.
Je laisse aller et de mettre 
mon avenirdans vos mains. "




16.08.2014

Comment les forces du mal s'attaque à la création divine


Bruno Groening était strictement contre la consommation d'alcool. Il disait, entre autres:   

"Au cours de leur vie, tout être humain est constamment attaqué par le mal, et en effet, non seulement physiquement, mais, par-dessus tout, psychologiquement et spirituellement, ce qui est beaucoup plus dangereux. Maintenant, si quelqu'un a été affaibli, ou même, comme une conséquence de leur consommation d'alcool, une déficience dans leur prise de décision, il devient alors impossible pour eux de se défendre contre le mal. Ils prennent beaucoup de mal en eux-mêmes, dont l'effet ne devient évident que de nombreuses années plus tard. Par exemple, Mme Bavay ne peut pas prendre n'importe quelle boisson à cause de ses reins, sinon il est impossible pour moi de l'aider."   

 Lorsque quelques semaines plus tard, lorsque nous avons rencontré Bruno Groening pour une heure de communauté à nouveau, Mme Bavay nous regardai très malheureuse. Elle avait de fortes douleurs rénales et dit tristement que cette fois même les boules de papier d'aluminium ne l'avaient pas aidé. Puis, après Groening était entré dans la chambre, il n'a pas demandé à Mme Bavay à propos de sa sante, mais, après nous avoir salués, il a dit en la regardant:   

"Alors, il ya trois jours, avant d'aller au lit, vous avez bu un petit verre de schnaps à nouveau, la sorte rouge, pas le vert, ce que vous voulez tout d'abord avoir. Ainsi, il n'est pas étonnant que vos reins soient en grève ?? Vous n'avez certainement pas besoin de penser qui pourrait me l'avoir dit! Comme vous le savez, que tout cela est arrivé dans le secret complet et même votre mari ne le savait pas." 

Les amis doivent enfin se rendre compte que Dieu m'a prêté quelques cadeaux supplémentaires. C'est pourquoi je peux voir, entendre et sentir plus que vous pouvez imaginer. Mes bras atteignent plus loin que ce qu'ils semblent. De cette façon, je peux et je vais mettre en mouvement et apporter beaucoup plus encore dans le monde, dont personne aujourd'hui n'a la moindre idée. Cela va se manifester dans la proche avenir sous forme des nouvelles idées constructives.   

Ni l'énergie nucléaire ou l'électricité sont les véritables sources d'énergie propice pour l'humanité. Oui mes amis, personne aujourd'hui ne considère qu'il est possible que cet courant alternatif qui circule ici dans tous les filages à la maison, et qui alimente tous les appareils électriques, endommage le système nerveux avec ses champs alternatifs. Vous voyez, le corps humain est contrôlé par les voies nerveuses au moyen de faibles courants électriques naturels. Quand les  personnes sont exposés aux courants alternatifs toute leur vie, la fréquence de 50 Hz se superpose sur les courants de contrôle naturel de l'organisme. C'est pourquoi autant  de personnes vit le malaise interne et le sentiment d'agitation dans leur corps. Mais celui qui reçoit régulièrement le heilstrom peut neutraliser ces effets négatifs.

Interrogé sur le problème de l'énergie nucléaire, Bruno Groening a fait les déclarations suivantes graves dans le cercle de ses amis les plus proches:   

"L'élément, uranium, qui est nécessaire pour extraire de l'énergie nucléaire, est présent dans la nature dans une faible quantité. Il contrôle la fertilité de tous les êtres vivants sur la terre par l'intermédiaire de son très faible émanation radioactive naturelle. Dès que ce métal est sorti de la terre, l'équilibre biologique est perturbé et, comme le temps passe, la fertilité tant des êtres humains et des animaux devient de plus en plus réduite. D'autre part, comme vous le savez vous-mêmes par des nombreux rapports officiels, de grandes quantités d'uranium hautement enrichies nécessaire pour alimenter les réacteurs nucléaires --- environs sept cents tonnes par réacteur - pour créer et maintenir le processus de fission atomique. Cette concentration d'uranium qui a été produite par les êtres humains ne se trouve jamais dans la nature vivante. Il produit, au cours du processus de fission, d'innombrables noyaux atomiques, hautement radioactifs, des éléments qui n'existaient pas auparavant. Beaucoup d'entre eux nécessitent souvent plusieurs milliers d'années pour être enfin retournés au sol en substances inoffensives. 

De cette façon, les êtres humains - ils vont continuer à le faire à l'avenir, et à un degré encore plus grand - produisent des substances toxiques dans les proportions monstrueuses, des quantités inimaginables qui ne peuvent pas être détruites par absolument rien. Dans leur arrogance les  experts pensent qu'ils peuvent maîtriser cette technologie qui est si dangereuse à la vie.  Ils ne sont pas conscients, que les forces du Mal à travers de cette technologie, agit ainsi pour détruire la création divine. 

de Alfred Hosp "Powers of the Spirit"



07.08.2014

MARIE FRANCE de Montreal, CANADA reporte sur E-Mail:

MERCI, MARIE, pour votre grande courage  :-) (Admin.) 


Aide et guérison suite à une occlusion intestinale et péritonite avec opération, hémi colectomie (section partielle du grand  colon)  Du 24 Octobre 2013 au 22 Janvier 2014     


 Depuis longtemps j’avais un problème d’intestin trop long et on m’avait dit de le surveiller, de ne pas être constipée, car je pourrais avoir des crampes. J’avais de temps en temps des crises où mon intestin se tordait et cela passait. L’an dernier, j’ai  eu une crise plus forte, j’ai même pensé aller à l’hôpital mais je me suis bien débrouillée avec mes moyens habituels et la crise est passée. En général ces crises arrivent dans un contexte de soucis, de contrariétés non exprimées, c’est mon point faible.   En octobre 2013, j’ai été en Espagne pour une démarche spirituelle afin de rencontrer l’ancien groupe espagnol de Bruno, Maria Molina et Petra Rüther qui venait d’Allemagne. J’ai été prise  d’une forte crise, comparable à des contractions avant l’accouchement! Je ne m’inquiétais pas plus qu’il faut pensant que c’étaient des REGELUNGENs. J’avais des doutes : alors j’ai envoyé un courriel à mon mari et aussi à un guérisseur que je connais, pour m’aider à distance.   J’ai attendu dans cet état cinq jours en priant Bruno, le groupe aussi priait pour moi et je m’accrochais. Dans l’avion, j’avais de la peine à respirer et je pensais que j’allais faire une crise cardiaque. Tout le long je priais Bruno, Gisèle priait, Bruno était avec nous. Une fois arrivée à Montréal, j’ai dû me rendre à l’évidence, je n’avais plus le choix : il fallait aller à l’hôpital et j’acceptais d’appeler l’ambulance.   

  À l’urgence, enfin, je me sentais en sécurité. Je me suis abandonnée, j’ai lâché prise. J’ai décidé de faire confiance du plus grand au plus petit, je n’avais pas peur. Moi, qui questionne tout et critique si facilement le corps médical, je me laissais faire. J’ai même vu Bruno debout à côté de moi près  de ma civière, vêtu d’une veste à carreaux.   

 Christina juste avant l’opération m’a heureusement glissé une photo de Bruno dans mes chaussettes et heureusement je les ai gardées! Merci Christina! J’ai eu la chance de tomber sur un beau et bon chirurgien, très humain, comme téléguidé par Bruno!   Pendant l’opération j’ai eu un magnifique spectacle. J’ai vu la lumière dorée à 180°, un ciel doré avec un parterre de fleurs dorées. C’était à couper le souffle! J’étais dans un état de grâce, de sérénité, d’extase. Un sentiment de bonheur total m’habitait, accompagné d’un émerveillement comme celui d’un enfant qui découvre un nouveau jouet. Une beauté infinie s’offrait à mes yeux!   De retour sur Terre, j’ai dû expérimenter des complications. Là encore, je ne comprenais pas!   ·       non seulement je ne guérissais pas d’un seul coup, ·       mais je devais vivre des complications! Là je ne comprenais rien du tout.  

Bruno m’avait vraiment abandonnée mais je continuais de croire, je n’avais rien à perdre. J’ai cru à un moment donné que j’allais tout laisser tomber. Dans  mon for intérieur, je me disais pourquoi avoir fait toutes ces démarches spirituelles depuis toutes ces années et  en arriver là! Je me suis dit, c’est un test! Je continue de  prier, de méditer, écouter une musique inspirante et de toujours garder la photo de Bruno dans ma main. À l’hôpital dans mon lit, il y avait les livres de recueils de Bruno, les petits carnets et la magnifique photo que le groupe  de Kim m’a envoyée. Merci Kim, je me suis sentie portée par tout le groupe! Et Bruno, bien sûr. Plus rien n’avait de l’importance. Je m’accrochais … je m’accrochais comme quelqu’un qui va tomber dans le vide à pic et se retient grâce à la rampe. Bruno était  ma rampe. Puis les aides se sont accumulées. Malgré ces difficultés, j’ai rencontré des gens supers : les infirmières, les préposés, les brancardiers et  les techniciens radio, mes compagnons de chambre et c’est là où j’ai vu l’aide de Bruno. 

Mes  guérisons : Là encore, je croyais que j’allais guérir plus vite que tout le monde. J’avais un drain thoracique pour drainer un abcès sous diaphragmatique. Avec l’aide de   Bruno, je devrais m’en séparer très vite, l’abcès va partir. Je visualisais  la circulation, la vie dans cette région et la complète guérison confirmée  par le  ct scanne. Non, cela n’a jamais marché! Il a fallu placer un deuxième drain 10 jours après!!!  L’univers me testait au maximum!  En plus, il a fallu que j’aie des antibiotiques super forts car les autres n’avaient pas marché, moi qui ne crois pas aux médicaments! Et finalement la guérison est arrivée le 22 janvier après toute cette bataille. 

Ce que j’ai compris : ·       C’est l’aide de Bruno tout le long alors que j’aurais pu mourir. Il m’a tenu par  un fil pour me garder en vie ·       Bruno était là tout le long dans les détails en m’aidant au quotidien. Il était mon soutien qui m’a empêché  de tomber dans le négatif. Quand c’était si douloureux lors de l’installation du 2ième drain, il m’a aidé a travers la technicienne. Elle m’a massé la tête et m’a parlé avec beaucoup d’amour. On a même parlé de spiritualité et de Bruno. 

Les guérisons à d’autres niveaux : ·       au niveau des relations : mon mari a complètement changé. Tout Workohlic  qu’il est, il est devenu plus présent dans la maison et dans sa relation avec moi. Merci Viwek, merci Bruno. ·       ma sœur m’a appelé de France alors qu’elle ne me parlait  plus depuis presque 10 ans suite à la vente de notre maison familiale. Elle est sortie de son silence et elle est redevenue normale avec moi. Elle a eu peur de me perdre et cela l’a fait réagir. ·       une amie qui s’est éloignée de moi depuis cinq ans suite au décès de son mari, a réapparu. ·       une amie de mon ancien groupe de Bruno est venue alors qu’on ne se parlait plus suite à une différence d’opinion. 

Ce que j’ai appris C’est certainement un regelungen. Il a fallu que je me rende jusqu’à l’opération pour m’enlever cette béquille  et me débarrasser de ce problème que j’avais depuis une dizaine d’années. Je vais maintenant avoir beaucoup plus d’énergie car je n’aurai plus de torsion dans l’intestin. Bruno m’a amené jusque-là sinon j’aurais encore résisté,  je suis sûre. Il est aussi important de consulter le médecin quand on a des doutes. Je prends soin de mes émotions et les exprime quand c’est le temps, je ne me retiens plus, ceci dans un esprit positif!

CONCLUSION J’ai été entourée d’amour et de prières,  de ma famille, de mes amis proches et des amis de différents groupes de méditation de Bruno au Canada et l’étranger. Merci à Marie-Andrée, merci à Kim et à son groupe. Merci à Christina, à Graciela. Je me sentais portée par vous tous, par vos prières et l’amour de chacun. Et surtout, merci à mon chéri, Viwek, qui était là dans tous les instants. Merci à Bruno d’avoir veillé sur moi, de m’avoir conduit à l’opération et d’avoir contribué à mon retour à la vie. Je lâche  le contrôle. Je fais confiance à la vie, à Bruno, à Dieu  et à tous les guides  qui m’accompagnent.
 
 Marie France V.
 



06.04.2013

Following video, made by of our French speaking Canadian friends:

MERCI BEAUCOUP pour le video. Il est magnifique!!!

You need Flash Player in order to view this.
Bruno Groening's Teaching - French 2013 CC




Website Builder provided by  Vistaprint